Comment les internautes européens utilisent le Web

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Source:  www.journaldunet.com

Malgré la crise économique, les internautes restent nombreux à affirmer acheter davantage d’année en année sur Internet. C’est notamment le cas de 93 % des internautes britanniques interrogés. En France, ils sont prêts de trois sur quatre à indiquer dépenser plus chaque année en ligne. Viennent ensuite l’Allemagne et l’Italie (67 %) et l’Espagne (63 %).

Au cours des 12 derniers mois, plus de huit internautes britanniques sur dix ont effectué au moins cinq achats en ligne. C’est également le cas de 60 % des internautes français et allemands. Italiens et Espagnols ont moins tendance à acheter fréquemment en ligne : ils sont respectivement 37 % et 33 % à avoir acheté plus de cinq fois en ligne dans l’année.

Avant d’effectuer un achat, les internautes européens utilisent les différents outils d’information à leur disposition. Un internaute sur cinq a par exemple recours à un comparateur de prix. Ils sont presque aussi nombreux à taper le nom du produit recherché sur un moteur de recherche. Les avis de consommateurs constituent le troisième outil d’aide à l’achat le plus consulté.

Si les comparateurs de prix sont les outils d’aide à l’achat les plus utilisés, tous les internautes n’en on pas le même usage. Les Italiens en sont les premiers visiteurs, un internaute italien sur quatre déclarant y avoir recours. Un internaute français et allemand sur quatre s’en servent également avant de procéder à un achat. Respectivement 17 % et 16 % des Britanniques et Espagnols y ont recours.

Près d’un internaute allemand sur trois a recours à un moteur de recherche pour se renseigner sur un produit. Les Espagnols sont les seconds plus gros utilisateurs des moteurs, un internaute ibérique sur quatre déclarant les utiliser. Viennent ensuite les internautes italiens et britanniques : une personne sur cinq effectue une recherche dans un moteur avant d’acheter un produit. Ce n’est le cas que de 18 % des Français.

Dans la palette d’outils d’information mise à la disposition des internautes,les avis de consommateurs occupent une place de choix. Toutes nationalités confondues, près de 60 % des internautes interrogés estiment que les opinions des autres consommateurs sont intéressantes dans la préparation d’un achat. En fonction des pays, entre 26 % et 38 % des internautes affirment lire souvent les avis des autres, mais rarement en poster eux-mêmes.

Interrogés sur les offres promotionnelles qui déclencheraient le plus volontiers un achat, les résultats sont contrastés d’un pays à un autre. Alors que les Français se montrent davantage sensibles à la gratuité des frais de port, les Britanniques apprécient davantage une réduction directe ou le fait de bénéficier d’un code promotionnel. Espagnols et Italiens penchent très nettement pour une simple réduction.

Concernant les offres qui les inciteraient à passer à nouveau commande sur un site, les internautes montrent également quelques différences. Si la mise en place d’un programme de fidélisation reste évidemment un outil approprié, les internautes, à l’exception des Britanniques, apprécient également l’annonce d’un service gratuit (frais de port…), ou l’envoi d’un code promotionnel pour passer à nouveau commande chez le même marchand. Britanniques et Allemands sont également sensibles aux offres de cashback.

Acteur de la fidélisation en ligne, Maximiles se devait de questionner les internautes sur l’influence qu’exerce sur leurs comportement d’acheteurs les programmes de fidélisation. Résultat : adhérer à un tel programme pousse plus de la moitié des internautes à réaliser la plupart de leurs achats chez un marchand. Près de 30% des internautes ne se considèrent pas influencés par leur appartenance à un club de fidélisation.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.